Un “néocon”en visite au Togo

Un “néocon”en visite au Togo

9 août 2019 Non Par Théau Mbemba

Phil Bryant le gouverneur républicain de l’Etat du Mississipi est attendu au Togo du 11 au 14 août prochains selon une information annoncée en conseil des ministres mercredi 7 août 2019.

Pour le premier ministre togolais Sélom Klassou, la visite de Phil Bryant est une occasion pour renforcer les liens de coopération avec les Etats-Unis notamment en ce qui concerne la transformation et la professionnalisation de l’agriculture.

Etat agricole voué à la culture du coton, le Mississipi s’est engagé dans une politique de diversification avec le soja, le maïs, le blé, la canne à sucre, les patates douces et les plantes fourragères.

A cause de la guerre des taxes initiée par Trump et la riposte de la Chine, les agriculteurs et leurs autorités locales sont éperdument à la recherche de débouchés où écouler leurs produits. Il ne serait pas étonnant de voir sur le marché togolais après la visite de Phil Bryant, tonnes de soja monsato et de viandes de bœuf congelées.

Avec 3 millions d’habitants, L’Etat du Mississipi enregistre le taux de mortalité infantile le plus élevé aux États-Unis et le deuxième taux de mortalité le plus élevé chez les enfants (âgés de 1 à 18 ans), selon un classement annuel publié aux États-Unis depuis plus de 30 ans. L’État était également bon dernier sur 50 en matière de soins cliniques aux enfants et des politiques pour les nouveaux-nés. Cela n’avait pas empêché le gouverneur conservateur Phil Bryant de promulguer une loi interdisant l’avortement dès la détection d’un battement de cœur fœtal au nom du « «le désir des gens du Mississippi de protéger le caractère sacré de cette vie à naître».

Le gouvernement Phil Bryant a endurci les conditions pénitentiaires. Torture, mauvaise alimentation. Dans le seul mois d’août 2018, 16 prisonniers sont décédés dans des conditions misérables et inexplicables.

En réaction à la détention de 680 personnes dans plusieurs usines de transformation alimentaire du Mississippi qualifié de « la plus grande opération de contrôle de l’immigration menée par un seul Etat de l’histoire » des Etats-Unis, le gouverneur Phil Bryant n’y ait pas allé de main morte. « Si vous violez illégalement des lois fédérales, attendez-vous à assumer la responsabilité de cette violation » avertit-il dans un tweet à la Donald Trump.

Ce qui n’est pas étonnant de la part d’un néoconservateur de la pire école. Phil Bryant a fait ses études dans une école qui a continué à pratiquer la ségrégation raciale même après son abolition.

Le gouverneur républicain Phil Bryant a refusé de changer le drapeau du Mississippi qui célèbre les troupes de la confédération lors de la guerre civile américaine née du refus des planteurs du Sud d’abolir l’esclavage. Le drapeau de la Confédération est donc aux yeux des Afro-américains un affront et un rappel d’un passé douloureux.

Le Mississipi constitue avec l’Alabama les seuls Etats ne célèbrant pas la Journée Martin Luther King.

Partager avec des amis
Lire aussi:  Togo : Une loi pour interdire les manifestations de l’opposition