Présidentielle 2020: un paysan interpelle Faure Gnassingbé

Présidentielle 2020: un paysan interpelle Faure Gnassingbé

20 mars 2020 Non Par Théau Mbemba

Votre victoire sent l’échec

Dans une lettre ouverte au chef de l’Etat, qui a circulé sur les réseaux sociaux la semaine dernière, le paysan Charles Séda Bawiena revient sur la dernière élection présidentielle au Togo notamment au Nord du pays. Il prend sur lui d’expliquer à Faure Gnassingbé comment ces élections se organisées pour lui donner une fausse victoire ? Pour lui, la persistance des fraudes électorales « ont fini par édifier un poids moral qui pèse sur les Togolais de bonne volonté » et les générations à venir. «Dans les campagnes du nord, le souffle des ancêtres qui ne connaissaient pas le vol, a été coupé, le vent s’est arrêté de souffler et les arbres se sont immobilisés, l’environnement était blessé, pollué et j’ai entrepris le veuvage des valeurs morales qui sont décapitées. » précise-t-il avant d’ajouter « votre victoire sent l’échec. »

Pourquoi c’est important

Déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du 22 février 2020 avec 70,78% des suffrages, Faure Gnassingbé rempile pour un quatrième mandat à la tête du Togo. Une victoire contestée par ses opposants notamment Agbéyomé Messan Kodjo qui s’est autoproclamé président élu avec un gouvernement en exil.

Il y a deux ans, à l’été 2017, le Togo était secoué par une grave crise politique marquée par des manifestations de plusieurs milliers de participants qui réclamaient justement le départ du chef de l’Etat.

Avec ses 53 ans, le régime togolais bat le record de longévité en Afrique. Sur le plan mondial, il vient juste derrière le grand frère nord-coréen.

Premier pays d’Afrique à ouvrir la voie aux coups d’état militaire, le Togo a été dirigé pendant trente-huit ans d’une main de fer par le Général Gnassingbé Eyadéma. Après son décès en 2005, son fils Faure Gnassingbé, l’actuel chef de l’Etat, a été installé au pouvoir par l’armée et fut déclaré élu en 2010, en 2015 et dernièrement en 2020.

La lettre de Charles Bawiena renforce les accusations de fraudes massives et de falsification de résultats portées par l’opposition.

Qui est Charles Séda Bawiéna

Juriste, titulaire d’un doctorat en commerce international, Charles séda Bawiéna est le fondateur du Centre international de développement agro-pastoral (CIDAP).  L’aventure de ce centre spécialisé dans la vulgarisation des techniques agroécologiques et de formation des paysans a commencé en 1984. Avec son épouse diplômée (DEA d’Anglais) de l’Université de la Sorbonne, il se met à l’école de son brave paysan de père. Avec l’aide des villageois, ils transforment une zone de terre latéritiques et dite hantée par des génies malfaisants en un laboratoire d’un développement intégré.

Pour aller plus loin :

Quelques chiffres

Population: 7,6 millions

PIB:5,3 milliards USD
Croissance du PIB: 4,88%
Dette publique 2019 : 76% du PIB
Indice de Développement Humain – IDH : 165ième sur 189 pays
Indice de Gini : 0,510
Niveau de bonheur: 139ième sur 156 pays
Niveau de démocratie  : 138ième sur 167 pays      
Partager avec des amis
Lire aussi:  Délivrance de visa : un business très lucratif !