Zoom sur La Croix Rouge Togolaise

Zoom sur La Croix Rouge Togolaise

17 novembre 2020 Non Par Francisco Akueté
Partager avec des amis

Première organisation humanitaire opérant au Togo avec plus de 64 000 volontaires, la Croix-Rouge Togolaise est au service des populations les plus vulnérables depuis plus d’un demi-siècle. Pour atteindre ces différents objectifs, la CRT a mis en place une série de projets. A titre d’exemple, nous revenons sur la formation sur la communication des risques et l’engagement à Yokoè-Kopégan les 9 au 11 octobre 2020 derniers.

A travers cette formation, la Croix Rouge Togolaise veut outiller les participants sur la surveillance épidémiologique et la manière de gérer les rumeurs pendant cette période de la Covid-19. Les volontaires sont dotés de matériels de protections comme les masques anti-Covid et les gels hydroalcooliques. Spécialement organisée pour les cellules locales d’Adidogomé et de Ségbé, la formation a bénéficié de l’appui du Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe (Disaster Relief Emergency Fund-DREF). C’est un organe mis en place par la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, afin de garantir la disponibilité immédiate de ressources financières sans affectation en attendant le lancement d’un appel. Le DREF a déjà organisé une première activité dans le cadre de la riposte contre la Covid au Togo.

Lire aussi:  Golfe 2: Après le coronavirus, les nouveaux élus voudraient-ils faire taire les marmites?

Dénommé DREF 2, cette formation a pour objectif de « permettre aux seize volontaires de la cellule locale de s’approprier le concept de la communication de risque, c’est-à-dire les rumeurs, les croyances et les craintes à propos des maladies et la surveillance communautaire pour être capable de faire le contrôle précoce des épidémies et la détection des cas», a déclaré Sitsofé ABAYA, formateur en premier secours à la Croix-Rouge Togolaise.

Selon Christian BAKOUSSAM, président de la section locale Aflao-Adidogomé : « cet atelier formation s’organise sur toute l’étendue du territoire national et environ 400 volontaires y participent. La formation va montrer aux volontaires comment se servir de l’application Cobo pour collecter les informations. Celles-ci iront directement sur une plateforme de la Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour analyse et traitement ».

Pour les participants, cet atelier de formation laisse augurer de bonnes perspectives. « Cela va m’apporter beaucoup d’éclaircissement sur la Covid-19. Je saurai comment faire les interventions sur le terrain notamment la sensibilisation et la motivation de la population à respecter les gestes barrières », se réjouit Komlan ABOTSI secouriste volontaire de la section locale de Zanguéra. Même son de cloche chez le trésorier de la section locale Aflao-Adidogomé : « La formation va me permettre d’être plus proche de la population pour l’amener à savoir que la Covid-19 existe vraiment et adopter les bons comportements ».

Pour rappel toute Société nationale de la Croix-Rouge peut solliciter une allocation du DREF, sur la base de son évaluation initiale des besoins, en vue de démarrer une opération d’assistance. Administré par le département du soutien aux opérations, ce fonds d’urgence permet de combler l’intervalle qui sépare une catastrophe du moment où affluent les contributions initiales des donateurs en réponse à un appel.

Lire aussi:  Togo : Un nouveau syndicat pour les employés d’unités de production de plastiques

La Croix-Rouge Togolaise est née du mouvement de population consécutif au rapatriement des communautés ghanéenne, béninoise et togolaise de la Côte d’Ivoire en 1958. Pour accueillir, diriger les rapatriés togolais vers leurs localités respectives et les assister, un comité a été constitué et des centres de distribution de vivres ont été créés tant à Lomé qu’à l’intérieur du pays. L’ampleur de cet événement a sensibilisé l’opinion sur la nécessité de créer une organisation humanitaire. Ce qui fut fait le 26 février 1956 sur la base des conventions de Genève et des principaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge.

Partager avec des amis

Je soutiens librement Amaniainfo et je fais un don maintenant.

Parce que je veux comprendre et donner un sens au monde.

Je fais un don maintenant