Togo : Augmentation des prix de péage , une annonce qui ne surprend pas Nathaniel Olympio

Togo : Augmentation des prix de péage , une annonce qui ne surprend pas Nathaniel Olympio

12 janvier 2021 Non Par Francisco Akueté
Partager avec des amis

« Je ne suis pas surpris parce qu’il y a quelques mois, le gouvernement a procédé à une réévaluation de la base de calcul du PIB. J’avais dit à l’époque que cela allait entraîner une augmentation des taxes et des impôts. Eh bien, nous y sommes ! » a déclaré dimanche le président du Parti des Togolais (opposition) au cours de l’émission politique dominicale de la radio Pyramide FM, D12.

Mais pour lui, la décision du gouvernement d’augmenter le tarif des péages et de l’appliquer également aux engins à deux ainsi qu’aux tricycles n’intervient pas au bon moment.

« Le tarif du péage a été augmenté dans des conditions qui sont déjà difficiles pour la population. Je crois même que les taux d’augmentation sont très élevés. On est passé de trois cent (300) francs à cinq cent (500) francs. Moi j’ai trouvé que c’était d’abord inapproprié, compte tenu du contexte, covid-19. De mon point de vue, la décision a été prise à un très mauvais moment. Elle est de nature à affaiblir davantage la capacité financière de la population.», a-t-il expliqué.

Lire aussi:  Nathaniel Olympio : « Nous devons nous engager dans un conflit nécessaire avec le régime. »

D’après un communiqué du gouvernement, les nouveaux tarifs sont de 200 FCFA pour les tricycles, 500 FCFA pour les véhicules légers, 1000 FCFA pour les minibus, 2000 FCFA pour les autocars, 3000 FCFA pour les camions et 4000 FCFA pour les poids lourds.

Pour le gouvernement cette décision répond au besoin de financement de la réhabilitation et de la construction des routes qui aurait coûté à l’Etat 1500 milliards de francs CFA entre 2005 et 2020. Il faut noter également que l’Etat dans le souci de rendre fluide et rapide le trafic routier a automatisé un certain nombre de postes de péage. Ce qui aurait occasionné selon les autorités une hausse des coûts d’entretien.

Chaque année, le besoin de financement pour l’entretien régulier des routes revêtues et non revêtues s’élève à environ 30 milliards de francs CFA. Les ressources budgétaires totales mobilisées, se situent autour de 17 milliards de francs CFA par an.

Lire aussi:  Mgr Kpodzro: une croix sans fin

Le  Togo a environs 11 777 km de réseaux routiers dont environ 2 101 km de routes nationales revêtues et 1 473 km de voiries urbaines. En outre le pays dispose de 1294 km de routes nationales non revêtues et 6802 km de pistes rurales. Le taux de routes en bon état passe de 18 % à 29 % et celui des routes en mauvais état est réduit de 49 % à 40 %.  

Partager avec des amis

Je soutiens librement Amaniainfo et je fais un don maintenant.

Parce que je veux comprendre et donner un sens au monde.

Je fais un don maintenant