Christophe Amados, en Israël on l’appelle avec respect « Monsieur l’ambassadeur du Togo »

Christophe Amados, en Israël on l’appelle avec respect « Monsieur l’ambassadeur du Togo »

29 juillet 2021 Non Par Théau Mbemba
Partager avec des amis

Parti pour ses études en Israël, Christophe Amados est devenu, malgré lui, ambassadeur du Togo. Une perle d’archives parue dans Togo-Presse du 25 février 1967.

Ambassadeur de fait du Togo

Le Togo n’a pas encore de représentant diplomatique en Israël. Et cependant, on peut l’affirmer, il possède un Ambassadeur en Israël. Ce diplomate malgré lui-même, c’est M. Christophe Amados, jeune Togolais, l’originaire d’Anecho, qui occupait les fonctions de Chef Instructeur de la jeunesse Pionnière Agricole à Lomé et qui suit actuellement pour deux ans, les cours de l’Institut Wingate d’Israël et espère rentrer au Togo nanti de son diplôme de Professeur d’éducation physique et Sports.

Cet Institut dispense ses cours en hébreu. Qu’à cela ne tienne, M. Amados, à peine arrivé en Israël, s’attèle à sa tâche avec ardeur et après six mois d’efforts, s’exprime avec une facilité déconcertante dans la langue de la Bible. À tel point que lors de la Foire Internationale d’Israël tenue en avril dernier à Tel-Aviv, M. Ayivor, Secrétaire du Comité des Foires et Expositions du Togo, fera appel à M. Amados pour être le guide du stand Togolais.

Lire aussi:  Arrestation des membres d'une famille de coupe-jarrets qui ont tué un ghanéen

On le voit alors près de l’affiche portant le slogan très judicieux : « Qui ne connait pas le Togo, ne connait pas l’Afrique », vanter aux visiteurs de la foire, les charmes de son pays. Il donne maintes explications intéressantes émaillées de pointes d’humour, sur la vie, les mœurs et coutumes du Togo, et tout cela, dans la langue des patriarches. Au pavillon Africain, c’est le stand Togolais qui accueillera les suffrages les plus nombreux.

Les vendredis après-midi et samedi sont jours fériés en Israël. M. Amados met à profit ses instants de loisir pour sillonner Israël, le connaître et en même temps faire connaître son pays, le Togo. Il donne souvent des causeries sur l’Afrique et sur le Togo en particulier. Il fait connaître et aimer son pays.

Conférencier, athlète et…acteur

La Radio nationale Israélienne a déjà fait appel à plusieurs reprises à M. M. Amados pour l’enregistrement de programmes africains. Le club des journalistes israéliens l’a invité aussi à prendre part à l’une de ses causeries d’ébats hebdomadaires dans laquelle il a parlé avec beaucoup d’objectivité des problèmes de l’éducation africaine à l’étranger. Ce n’est pas tout. M. Amados a plus d’une corde à son arc.

Lire aussi:  Arrestation d’une jeune mère de cinq enfants, récidiviste du vol

Brillant conférencier, il est également un excellent sportif. Dès son arrivé en Israël, il a revêtu les couleurs d’un club d’athlétisme. Et les jours sont proches où il battra quelques records togolais et…israéliens. Mais la grande révélation de M. Amados s’est faite au théâtre.

Des débuts timides : à l’occasion de la clôture de la dernière promotion de l’Institut afro-asiatique de Tel-Aviv, il organise avec la délégation togolaise un spectacle de danses et de chants folkloriques qui fut un succès sans précédent.

Il y a quelques semaines, Le Cameri, une des meilleures troupes théâtrales d’Israël, montait une pièce sur un sujet africain. Appelé tout d’abord à conseiller la troupe, au point de vue régie et accessoires, M. Amados monte sur les planches sans conviction et à la fin de son essai, se voit confier un des rôles dans la pièce.  Conférencier, sportif, danseur, comédien, M. AMADOS n’oublie pas pour cela son cher Togo et il a hâte de revenir pour mettre au profit de ses concitoyens, les connaissances acquises au cours de ses études.

Partager avec des amis

Je soutiens librement Amaniainfo et je fais un don maintenant.

Parce que je veux comprendre et donner un sens au monde.

Je fais un don maintenant