Ces rituels de taekwondo vont vous plaire

Ces rituels de taekwondo vont vous plaire

20 décembre 2021 Non Par Maître Kokou

Une séance de Taekwondo compte plusieurs parties. A  part le cours proprement dit, les rituels de début et de fin sont d’une importance capitale.

Comme vous le savez maintenant, le Taekwondo n’est pas qu’un sport et une discipline olympique. C’est surtout une philosophie de la vie pour développer de manière harmonieuse à la fois le corps et l’esprit.

Ainsi les rituels du début et de fin de séance donnent toute leur place à une culture morale basée sur le respect et l’harmonie. L’harmonie du corps et de l’esprit, harmonie avec la nature et enfin harmonie avec les autres êtres humains.

Les rituels immuables du taekwondo sont la mise en place, les commandements du salut, l’échauffement et le rituel de fin.

photo of men bowing at each other
Photo by RODNAE Productions on Pexels.com

La mise en place

Avant même le début de la séance, les élèves doivent saluer individuellement le dojang (salle d’entrainement). Pour saluer la salle, il faut joindre les pieds, mettre les mains le long du corps et incliner le buste vers l’avant.

Ensuite, à l’appel du maître, ils s’alignent les uns après les autres dans l’ordre hiérarchique de grade.

S’aligner est une marque de discipline. Il doit être effectué avec rapidité et dans le silence. Le silence au taekwondo est une valeur cardinale. Pendant toute la séance, seules la voix du maître, les consignes des deux plus haut gradés et le kihap des élèves doivent troubler le silence du dojang (salle d’entrainement).

Au taekwondo on s’aligne devant le maître, par ordre de grade. On s’aligne des ceintures noires aux ceintures blanches. Les ceintures noires se trouvent devant et les blanches derrière. L’élève le plus gradé annonce alors les commandements de salut.

Les commandements de salut

Le plus haut gradé, placé à la droite du maître invite l’assemblée à saluer les drapeaux coréen et national en mettant la main sur le cœur, puis de saluer l’enseignant en s’inclinant.

L’échauffement

Les exercices d’échauffement du corps succèdent à la salutation des drapeaux et du maître. Toutes les parties du corps sont susceptibles d’être sollicitées. Mais les jambes sont très privilégiées. Lorsque le corps est bien préparé, on enchaîne avec des exercices de musculation classique, d’abdominaux, des jeux de jambes et des coups de poing.

Le rituel de fin

A la fin du cours tout le monde se remet aligné comme au début et sous l’ordre du maître de séance chacun réajuste son dobok (tenue) et sa ceinture, de façon à être présentable. Puis à nouveau l’élève le plus gradé annonce les commandements de salut. On salue les drapeaux puis l’enseignant.

Avant de se séparer, on se salue les uns les autres en signe de reconnaissance et de respect mutuels. Et enfin, ils doivent saluer la salle avant de sortir.

Très important. Il est interdit de se changer au sein de la salle (enlever la ceinture, le haut du dobok, etc.)

Si les rituels insistent autant sur la notion de respect, c’est en raison de l’importance pour le taekwondo de la « culture morale ». C’est-à-dire l’ensemble des comportements pour devenir une personne sage en harmonie avec lui-même, la société et la nature.

Vous aimez cet article? Vous êtes libre de le partager avec des amis